Spaghetti all’astice (spaghetti au homard)

Voici une idée pour un tête à tête chic et romantique, si vous aimez les produits de la mer… et les pâtes. La saison est propice, on trouve des homards bretons vivants au marché à environ 14 euros la pièce (mais ça peut grimper très vite…). Et il n’y a pas beaucoup d’autres ingrédients à ajouter.

Mettez donc à réchauffer l’eau dans la casserole, et attendez qu’elle frémisse avant d’y jeter le crustacé. Pour un néophyte ce geste peu sembler cruel vis-à-vis de l’animal, mais c’est une question de secondes, et surtout les bruits que l’on entend – et qu’on croit souvent être des ‘cris’ – sont plutôt l’expansion des poches de gaz contenus dans sa carapace.
Entretemps, hachez sur une planche en bois ail et oignons (ou échalotes) :Laissez le homard dans l’eau bouillante, jusqu’à quand il ait acquis une couleur rosée. Videz l’eau dans l’évier, posez le homard sur la planche, prenez-le entre vos mains et tournez-les l’une en avant et l’autre en arrière pour séparer la tête du corps. Ainsi faisant vous pourrez le vider de ses liquides internes, du corail et du foie (verdâtre). Si vous n’y arrivez pas, utilisez un gros couteau, comme sur la photo.Il y a des gens qui gardent ces éléments dans la recette, mais il faut savoir que le homard accumule et concentre les polluants marins, notamment dans le foie, à l’intérieur duquel on trouve aussi la tropomyosine, une protéine qui peut causer des allergies chez des sujets sensibles. Mieux vaut donc éviter. Ensuite, servez-vous d’un sécateur à volaille, ou d’un caisse-noix et d’un battoir pour vider la queue et les pinces de la chair. Elle est le met de choix de ce plat.Passez maintenant à la sauce. Fait bouillir pendant quelque minutes des tomates bien juteuses, après quoi pelez-les dans l’égouttoir. Coupez les tomates en petits dés et mettez-les de coté. Réchauffez l’huile (extra vierge) dans une poêle, et jettez-y le pilé d’ail et d’oignon (ou échalote). Dès qu’il aura blondi, ajoutez la pulpe de homard, le sel, quelques aromates et des épices (poivre, herbes de Provence, persil, piment rouge en poudre), et touillez pendant quelques minutes à feu vif. Ensuite, prenez la pulpe de la poêle et mettez-la de côté; mettez à sa place les tomates. Faites réduire (‘tirare’) la sauce à feu modéré. Ajoutez à nouveau la pulpe de homard, touillez, et ajoutez un verre de vin blanc sec. Continuez à faire cuire à feu modéré.Vous y êtes presque. Mettez l’eau à bouillir dans une grande casserole ou un fait-tout, et jetez-y les pâtes (je préfère les pâtes longues avec ce genre de plats, mais vous pouvez essayer d’autres formes, je ne me fâche pas).Le moment venu, videz l’eau dans l’évier, ajoutez les pâtes (‘al dente’, cela va sans dire) à la sauce, versez sur l’ensemble avec un peu d’huile et servez chaud à votre hôte.Comme vin je suggère un vin comme l’Alghero Torbato (de la Sardaigne) ou l’Alto Adige Chardonnay (du Trentino).

Ingrédients pour deux personnes :

1 homard d’environ 500 gr.
200 gr. de spaghetti (ou linguine)
200 gr. de tomates
4 cuillères d’huile extra vierge d’olive
1/2 oignon
1 cuillère de persil pilé
1 gousse d’ail
1/2 verre de vin blanc sec
piment rouge en poudre
sel

 

 

2 commentaires sur “Spaghetti all’astice (spaghetti au homard)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s